Accueil

Journal
Visite à L'Agence Postale Communale de Saint Sauveur
du 25/02/2008
par Michel MARASSE
 Divers - 31 articles  

suite de la réunion du 20 novembre 2006 à Archigny

Extrait

Dans le Bulletin Municipal d'Archigny N° 26 de septembre 2006 ( page 9 ) les habitants étaient invités par le Maire Jean Claude Pinneau, à se prononcer sur l'avenir du bureau de Poste. Les deux solutions proposées étaient les suivantes :

1) Le bureau actuel restait en place, géré par La Poste, mais ouvert 20H par semaine. La Poste pourra décider de le fermer sans préavis.

2) La commune accepte la transformation du bureau en Agence Postale Communale sous conditions : indemnité de 800 euros par mois garantie sur 10 ans avec des services équivalents à ceux proposés actuellement.

**********************************************************************************************
Une réunion d'information s'est tenue le 20 novembre 2006, en présence de la municipalité, des habitants et des représentants de La Poste. Une pétition  a fait état du refus des habitants de transformer  le bureau actuel en Agence Postale Communale. Monsieur Le Maire a entériné ce refus, donc la directive Raffarin s'applique. ( Le bureau n'est pas transformable sans accord de la Municipalité )
Lors de cette réunion assez houleuse, nous avons appris que le bureau de Saint Sauveur  avait été transformé en APC ( Agence Postale Communale ), j'étais à la réunion je me suis dit j'irai voir.......

L'Agence Postale Communale de St Sauveur

Ma visite date du 10 mai 2007


La nouvelle signalétique de La Poste




façade de la Mairie de Saint Sauveur

En fait l'APC est ouverte de 9H à 11H 45 tous les jours et fermée pendant les congés de l'employée communale qui s'occuppe des activités postales.

Si les activités courrier sont identiques à celles d'un bureau de La Poste ( vente de timbres, envoi de colis, recommandés etc....), les activités financières de retrait d'argent sont bridées. L'APC est certes équipée de l'informatique de La Poste mais n'a pas accès et c'est normal, à son réseau. Le retrait en espèces est limité à 300 euros par personne et par semaine...donc le service n'est pas équivalent à un bureau normal.
Dans une APC vous ne pouvez pas avoir tout de suite une situation de compte par exemple savoir si le RMI ou les allocs sont versés...



L'employée communale embauchée pour assurer les activités de l'APC est jolie et accueillante, elle estime que le taux d'activité annoncé par La Poste pour argumenter la transformation du bureau en APC était sous évalué. Elle a aussi un rôle d'apporteur pour le Conseiller Financier de La Poste.

L'APC de Saint Sauveur est assurée par contrat d'être en quelque sorte une '' Franchisée '', ''un sous traitant'', de La Poste pour 10 ans, l'indemnité sera t'elle toujours du même montant ou variable selon le chiffre d'affaires ?? Au terme, le contrat sera t'il reconduit ?

Les 3 activités principales de La Poste
- Le courrier ( distribution, acheminement...)
- Le réseau Grand Public ( les bureaux )
- La Banque Postale ( les services financiers, CCP, CE..)
sont organisées en Direction, elles ont leur autonomie financière et doivent être 'rentables'


La Poste doit faire face à une concurrence sur des activités '' rentables '', mais aura t'elle un concurrent pour la distribution du courrier en campagne ?. Le prix du timbre sera t'il toujours identique pour un destinataire en ville ou au fin fond de la campagne partout en France  ?? Le courrier sera t'il toujours distribué en campagne par la Poste ou sous traité au porteur de pub ou à un préposé communal ??  le ramassage du courrier étant déjà  sous traité tout est possible.

Que fera La Poste de ses bureaux de campagne jugés non rentables quand fin 2008 au plus tard elle devra verser une soulte à la CNAV ( Caisse Nationale d' Assurance Vieillesse ) pour l'adossement des retraites de La Poste au régime général ??
Car
Depuis la loi du 2 juillet 1990 relative à l'organisation du service public de La Poste et des Télécommunications, La Poste à l'obligation de financer intégralement la charge des retraites de ses agents...
( La Voix de L'ANR Avril 2007 N°440 page 6 )
Cette charge des retraites en moins devrait lui permettre de faire face à la concurrence..mais a t'elle les moyens de payer la soulte

Que fera La Poste des APC non rentables ??
Il y a rentabilité quand les recettes sont supérieures aux charges. Les charges pour La Poste en APC sont le matériel informatique et sa maintenance, les frais de fonctionnement(  frais de télécom pour les retraits etc.. ), la formation . En campagne les recettes sont essentiellement l'affranchissement courrier et colis et les encours CCP et CNE, concurrencés aussi par le Crédit Agricole.

La logique comptable voudra que la Poste se sépare de ses activités non rentables
en bureaux propres ou en APC. A moins que l'état impose à la direction Grand Public de La Poste un service public minimum universel.

Je pense que les habitants d'Archigny ont raison  de ne pas vouloir la transformation du bureau de Poste en APC , un contrat reste un contrat , les clauses peuvent ne pas assurer la pérénnité des activités, les ruptures de contrat  existent  aussi.La Poste va t'elle à son tour sous traiter toutes ses activités et mettre ses sous traitants en concurrence ??

Bien malin celui qui peut anticiper sur 10 ans, il est aussi utopique de penser que la Poste pourrait verser une indemnité de 1500 euros mensels. Les anglais disent '' WAIT and SEE '' et pour l'APC je suis d'accord avec eux.

Dans l'avenir y aura t'il beaucoup d'entrées communes ( Mairie et APC ) comme à Saint Sauveur?




photos et article Michel Marasse
écrire
Retour au journal - Retour à la page d'accueil