Accueil

Journal
Exposition et Chorale Syracuse à la ferme N°6
du 23/07/2007
par Michel MARASSE
 Les Cousins Acadiens - 102 articles  

les 2 et 3 juin 2007

L'exposition des vieux outils 

   Le samedi 2 juin n'a pas été très ensoleillé mais le dimanche le soleil nous a souri et, durant ces deux jours, plusieurs personnes sont passées à la ferme 6 afin de découvrir les vieux outils présentés par Bernard CAILLET, président des Amis du Vieux Poitou.

    Avenant, passionné, et le verbe facile, il a volontiers expliqué et fait découvrir aux néophytes le monde de l'artisanat et de ses vieux métiers que certains n'ont jamais connus.

    Il nous a conté les mains du tonnelier, dans un atelier fleurant bon le bois frais, préparant les douelles avec la doloire, réalisant le pas d'asse avec l'herminette, faisant le chanfrein avec l'asse de rognage, creusant avec la jabloire la rainure sur laquelle viendra s'encastrer le fond de la barrique, enfonçant les cercles avec le maillet et faisant entrer les derniers avec le chien à foncer, puis tournant la tarière pour préparer la bonde.


 

    Plus loin, il nous explique le charpentier travaillant une poutre de châtaignier. Après avoir aplani le bois à l'herminette il utilise la bisaigüe, gros ciseau à bois. Puis il saisit la gouge d'angle pour tracer une rainure avant de percer le passage d'une cheville avec la tarière.


   

C'est alors qu'intervient la démonstration du couvreur-zingueur qu'a été Bernard CAILLET. Faisant chauffer ses fers dans un brasero attisé par le soufflet à main, il se prépare à souder le zinc. Auparavant il a découpé sa feuille avec les cisailles et a préparé ses rainures avec une tracette. Avec la pince à border il retourne le zinc qu'il rabat avec la batte à repousser. Plusieurs vieux fers chauffent dans la braise rougie, attendant le contact avec la pièce de zinc qui fera un rebord de fenêtre à l'ancienne...

 


Fers à souder

    Une pièce rare, la double braie qui servait à broyer le chanvre afin d'extraire les fibres destinées au tissage de vêtement, attire les curieux.

    Merci monsieur CAILLET de nous avoir promené dans ce monde riche en anecdotes et en enseignement. Remonter le temps avec les artisans sous votre houlette a été un réel plaisir.

 

La Chorale Syracuse

    La deuxième partie de notre activité du week-end a été un enchantement avec la chorale SYRACUSE de Naintré. Des chants de la renaissance, un groupe de 35 choristes professionnels mais bons vivants, et nous voilà embarqués dans une féerie de voix. « Ce mois de mai », « La,la,la,je ne l'ose dire », «Il est bel et bon », « Toutes les nuits tu m'es présente », « Mignonne allons voir », « Mon coeur se recommande à vous », autant de vivacité succédant à la douceur. Puis vient le dernier chant.

    Pour l'annoncer c'est Clément Jannequin lui-même qui parle de lui et je peux vous dire que si le vrai aimait autant rire que le choriste choisi pour l'interpréter, ça ne devait pas être triste !!! Pour terminer son exposé le groupe a donc chanté « La Bataille de Marignan » du sieur Clément.








    Malheureusement, trop peu de spectateurs sont venus nous rendre visite. Mais nous disons un grand merci à ceux qui ont montré de l'intérêt à l'exposition et à la chorale. Nous espérons qu'ils reviendront nous voir accompagnés de nombreux amis. Merci encore de nous soutenir et par votre présence, de nous aider à faire connaître le patrimoine Archinois et l'Acadie.


Françoise Glain, secrétaire des Cousins Acadiens du Poitou

Retour au journal - Retour à la page d'accueil