Accueil

Journal
Exposition et démonstration de dentelles le 30 juin et 1er juillet 2007
du 11/08/2007
par Michel MARASSE
 Les Cousins Acadiens - 102 articles  

    Elles sont venues de loin, avec leur matériel et leurs ouvrages, les dentellières ! Cartons, carreaux, fuseaux, fils, tables, tout était là pour nous donner envie d'essayer. Bon ! Alors, on fait comment ? Oh là là ! Dis donc, c'est pas facile !! On passe ce fil par dessus lequel ? Y'en a plein partout, dessus, dessous, et pour les fuseaux tu fais comment ?




    Dans les 5 vitrines, des travaux de choix : napperons, fonds de plateaux multicolores, loup de carnaval parme, photophore habillé de dentelles et de plumes dans les tons rouges, petites pièces de différentes dentelles de couleurs variées... et, seul, encadrée, la pièce maîtresse, un napperon ayant nécessité 1 200 heures de travail !!!

     Un joyau de finesse et de patience dont le prix ne peut pas être estimé puisqu'il s'agit d'une création totale, modèle et travail. En effet, Magali PROYART créee elle-même ses modèles avant de les fabriquer. Elle vient également d'éditer un livre, très technique, destiné aux dentellières confirmées, sur des modèles et explications des points.




    Si nous la questionnons sur sa passion, cette jeune femme, tout en faisant passer ses fuseaux les uns par dessus les autres avec dextérité, nous donne un peu de son savoir sur les dentelles. Ecoutons la...
« Le "patron" s'appelle un "carton" car il était réalisé sur une carte de Lyon que l'on "piquait" avant de s'en servir; c'est à dire qu'on faisait les trous sur chaque point d'épingle avant de commencer la dentelle.

    Les villes dentellières les plus connues sont Le Puy en Velay, Valenciennes, Bayeux pour la France. Bruges, Malines, Binche, pour la Belgique. Venise et Milan pour l'Italie. Je passe sous silence les autres pays car toutes leurs dentelles découlent des régions dentellières des villes que je viens d'énumérer.
La technique de la dentelle aux fuseaux est la même pour toutes ces régions mais le style diffère par la grosseur du fils, les motifs, etc.

    La dentelle du Puy est aussi appelée "Cluny" et se distingue par ses motifs en « points d'esprit» et de nombreuses «cordes » (genre de tresses).
Le Bayeux se distingue par la finesse de son fil, son fond clair (genre Tulle, le tulle qui sert pour les voiles de mariages aujourd'hui). Pour donner un exemple visuel, les châles des andalouses sont de styles Bayeux. Mais comme ils sont réalisés en noir on dit qu'ils sont en Chantilly. Car les dentelles de Bayeux en fil noir étaient faites à Chantilly et à Bayeux elles étaient faites en fil blanc.

    La Valenciennes est un peu particulière. C'était une dentelle blanche très fine dont le fond était fait avec 8 fils et non 4 comme les autres dentelles fines. Cette dentelle était faite pour habiller les costumes des gens riches et (ou) les costumes de fêtes. (Baptêmes et coiffes.) Aujourd'hui, on peut comparer les dentelles des dessous féminins avec de la Valenciennes, sauf qu'elles ne sont plus faites à la main mais mécaniquement.
    Toutes les dentelles de Belgique peuvent se regrouper dans un style que l'on appelle "le Flandre". Dentelles fines reconnaissables à leurs motifs plus figuratifs et plus chargés. Un peu comme des tapisseries racontant des choses de la vie : scènes de chasse, vendanges,...

    Il reste 2 genres de dentelle aux fuseaux qu'on retrouve partout.
La première c'est "le torchon" qui est une dentelle basique géométrique, plus rapide d'exécution, qui a vu le jour au XXème siècle plutôt pour un renouveau d'une dentelle loisir. D'où son nom péjoratif par rapport aux dentelles "classées."

    La deuxième est la dentelles à "fils coupés" qui regroupe un patrimoine tous azimuts dont la plus préstigieuse s'appelle la "Duchesse", et qui tend aujourd'hui vers une dentelle contemporaine pour le
meilleur et pour le pire... ».

Vous avez dit dentelles ? Nous regarderons maintenant d'une façon moins banale ces magnifiques chefs d'oeuvre.
Merci Magali, merci mesdames de ces moments précieux comme l'est votre dentelle.

Françoise Glain, secrétaire des Cousins Acadiens du Poitou.
Photos de Gérard Ardon
Retour au journal - Retour à la page d'accueil