Accueil

Journal
Visite de la ferme musée le 24 septembre 2010
du 26/09/2010
par Michel MARASSE
 Les Cousins Acadiens - 102 articles  

par les Boudreau-lt-x du Saguenay

Beaucoup d'émotion ce 24 septembre 2010 à la ferme-musée d'Archigny à l'occasion de la rencontre de descendants québecois et poitevins du pionnier acadien Michel BOUDROT.

Lors du Grand Dérangement de 1755, les ancêtres Boudreau des actuels québécois furent cachés en forêt par les Amérindiens MicMac, et ceux du Poitou furent déportés en France (Archigny, La Puye, Bonneuil-Matours).

L'ancêtre commun, pionnier d'Acadie, Michel BOUDROT né vers 1601, lieu d'origine inconnu, serait arrivé dans l'actuelle Nouvelle-Écosse avant 1639, date à laquelle il est mentionné comme étant déjà syndic à Port-Royal (Annapolis) lors du recencement de 1671.
Laboureur, 11 enfants avec son épouse Michelle AUCOIN, il était Lieutenant général civil et criminel de l'Acadie lors du recencement de 1686.
Aujourd'hui au Québec, il compte entre 12 000 et 15 000 descendants avec l'orthographe BOUDREAU-X- LT. En 1993 une association se créait sous la présidence d'André BOUDREAULT, présent ce 24 septembre 2010 à Archigny. Son site internet: http://associationboudreau-lt-x.com




    Nos cousins acadiens-québécois, principalement du Saguenay-Lac Saint-Jean, sont arrivés le matin de Tours. Après des présentations émouvantes et chaleureuses, le Président Gérard Ardon-Boudreau leur exposa un bref historique sur la Ligne Acadienne et sur l'arrivée des Acadiens en 1773.




Pendant une heure, très intéressés, ils ont visité le musée suivant avec émotion les explications passionnées de Gérard et de la guide. Ensuite les participants se sont rendus devant la ferme n° 14 attribuée en 1773 à l'ancêtre Françoise DAIGLE, veuve de Pierre BOUDROT (décédé à Bonneuil-Matours).





Coup d'oeil sur la généalogie '' Blanchard ''





    Puis, des cousines du Poitou les ont accompagnés à bord de leur autocar qui, pour les emmener à Cenan, a emprunté la route rectiligne que l'on nomme la Ligne Acadienne. Le long de cette voie nos visiteurs ont pu découvrir les fermes qui, au XVIIIe siècles avaient été implantées de chaque côté de ce qui était à l'époque un chemin.
L'émerveillement s'est manifesté devant la ferme n° 26 en cours de restauration (par un descendant des Acadiens du Poitou résidant à Montréal) et dont la charpente est actuellement mise à nue. Le chauffeur, devant la demande des passagers, a dû s'arrêter devant chaque ferme afin de lire les noms des familles inscrits sur les plaques qui ont été photographiées.

Monsieur Gilbert Bodineau, adjoint au Maire de La Puye (Paul Puchaud étant actuellement en Acadie pour le jumelage Archigny-Saint-Louis de Kent), a ensuite accueilli les voyageurs dans la petite église de Cenan, paroisse des Acadiens, où l'émerveillement s'est encore manifesté devant le superbe autel et la sacristie ouverte spécialement à leur intention.

Avant le déjeuner en commun entre les BOUDREAU du Québec et du Poitou, tous les convives se sont rendus devant la plaque commémorative dédiée à André BLANCHARD de La Puye, Généalogiste de la Colonie Acadienne du Poitou. Au Canada, l'oeuvre d'André BLANCHARD se trouve également aux Universités de Moncton et de Sainte-Anne dans l'ancienne Acadie, aujourd'hui Nouvelle-Écosse.

Pendant le repas, se sont effectués des échanges de souvenirs et de courriels, puis, comme tout a une fin, est arrivée l'heure de la séparation. Nos cousins ont pris place à bord de leur autocar pour se rendre à La Rochelle afin de poursuivre leur voyage en France.

Lucien Germe
Secrétaire des Cousins Acadiens du Poitou.

Clip(s) vidéos associé(s) à cet article

Téléchargez FlashPlayer pour lire cette vidéo.
Accueil des Boudreau du Saguenay à la Ferme Musée d' Archigny
Retour au journal - Retour à la page d'accueil