Accueil

Journal
Le dernier livre de Françoise Glain
du 04/05/2013
par Michel MARASSE
 Divers - 31 articles  

Souvenirs d' Archigny 1939 - 1945



Extrait :
« Introduction
« Après la guerre, beaucoup de héros se présentent. » (Proverbe roumain).
Nombreux étaient-ils qui ne se sont pas présentés. Durant toute cette guerre, durant tous ces jours à résister et à lutter contre l’envahisseur nazi, combien d’entre eux étaient des héros ? Nous pourrions dire tous, à quelques exceptions près puisque l’homme est ainsi fait que certains profitent du désespoir d’autres pour conforter leur vie.
Tous ces héros anonymes, disparus pour la plupart, tous ces jeunes d’alors, devenus âgés, mais dont l’esprit ne peut oublier la folie des hommes, nous avons voulu les honorer, leur rendre hommage. Hommage à travers leurs propres récits, leurs propres souvenirs, même si seulement quelques bribes d’Histoire servent à alimenter cet ouvrage. Nous les avons laissés parler, récits entrecoupés de moments de silence, de regards fixés sur des images qu’eux seuls peuvent voir.
Nous avons enrichi notre connaissance sur cette période en recherchant dans les écrits et les archives pour alimenter une partie de ce recueil. Mais nous avons surtout éprouvé une intense émotion lorsqu’à l’écoute de chacun de ces hommes et femmes, nous avons ressenti les souffrances, les colères, les émotions, l’écœurement même, de ces enfants d’alors. À tous ces sentiments déversés au cours des témoignages, s’est joint celui de fierté. Fierté d’avoir survécu à toutes les douleurs, fierté d’avoir trompé l’ennemi, fierté d’avoir pu aider ou sauver un autre en détresse, fierté d’avoir été Français et de l’être resté.
Mais revenaient souvent ces paroles : « Il ne faut pas que ça recommence. »
À l’origine, ce livre ne devait traiter que de la problématique liée à la ligne de démarcation qui partageait la commune en deux. C’eut été dommage de n’en rester que là, car toute la période de la guerre, à travers ces témoignages auxquels nous avons donné libre cours, est un enseignement de la vie quotidienne locale sous l’Occupation, et un moment riche en émotions.
De nombreux livres ont été écrits sur le sujet, certainement plus complets, mieux documentés, mais celui-ci est dédié à notre village, Archigny, à tous ses habitants, et à tous ceux, venus de Freistroff, en Moselle, qui s’y sont réfugiés.
Henri Barbusse a dit « Faut tuer la guerre dans le ventre de tous les pays. »… Il nous est permis d’espérer. »
Ce livre est disponible pour 15 € auprès de la mairie d’Archigny qui en est l’éditeur, et au service presse de l’épicerie d’Archigny (P. Antigny)

Françoise GLAIN présentera son livre au salon du livre de la guerre 1939-1945 à Tercé le 8 mai de 14 H à 18 H 30 et le 9 mai de 14 H à 18 H.
Retour au journal - Retour à la page d'accueil