Accueil

Journal
Des Acadiens du Nouveau Brunswick
du 30/05/2013
par Michel MARASSE
 Les Cousins Acadiens - 102 articles  

à la ferme musée d'Archigny le 20 mai 2013

    Ce 20 mai 2013, Les Cousins Acadiens du Poitou ont eu le plaisir d’accueillir, au musée des Huit Maisons à Archigny, une vingtaine d’Acadiens venus du Nouveau Brunswick au Canada. Hélène Guillot et James Lejeune accompagnaient le président Claude Massé-Daigle et le Vice-président Gérard Ardon-Boudreau dans leurs souhaits de bienvenue.







Après avoir écouté avec attention l’histoire locale des déportés du ‘’Grand Dérangement’’ ayant fait pour partie escale en pays poitevin, principalement la douzaine de familles qui y a fait souche, nos lointains cousins ont assisté à la projection du film « Acadie-Poitou-Charentes 1603-2002 ». Ce film, conçu par nos amis de Châtellerault Québec Acadie, retrace en une quinzaine de minutes l’histoire tragique du peuple acadien. Suite à la projection, de nombreuses questions ont permis à notre vice-président de compléter les interrogations de nos visiteurs.



   A l’issue de cette studieuse séance, madame Michèle Debain, avec son enthousiasme habituel, a joué le rôle de chef de chœur et entraîné le groupe dans une succession de chansons qui ont réchauffé les cœurs et un peu la basse température à l’intérieur du musée.




   Le temps n’étant pas du tout de la partie, c’est à l’intérieur du musée qu’ont été prises les photos de cette sympathique rencontre, toujours chargée de symboles quand ce sont des Acadiens qui viennent nous rendre visite et qui nous permettent de remonter l’arbre de nos généalogies pour y découvrir , au cours de cette ascension à travers le temps, à un étage plus ou moins haut un ancêtre commun. On se retrouve alors en famille.



    Puis l’heure de la séparation est arrivée et, comme à chaque fois, c’est toujours un petit moment de nostalgie qui accompagne les ‘’au-revoir’’.

Salut les cousins, bonne continuation de votre périple en France et bonjour à l’Acadie quand vous y retournerez.

Gérard Ardon-Boudreau
Retour au journal - Retour à la page d'accueil