Accueil

Journal
Les douches municipales en 1947
du 24/02/2014
par Michel MARASSE
 Histoire et Patrimoine d' Archigny - 65 articles  

  Le budget communal en cette période de guerre n’est pas suffisant pour répondre positivement à la circulaire préfectorale du 19 septembre 1940, relative à l’installation de bains-douches. Le conseil municipal dans son ensemble émet un avis négatif à cet engagement.

  Maxime Lefort, instituteur muté à Archigny en 1945, devient président du Foyer rural de la commune. Le 21 avril 1947, il demande au maire, Roger Furgé, l’autorisation de construire, aux frais du Foyer, des bains-douches et une petite salle de réunion dans la cour de l’ancien groupe scolaire derrière la mairie. Le conseil municipal donne son accord et, profitant des travaux, la commune fait construite une remise pour ses besoins.

  Les douches, 6 cabines avec au sol des caillebotis en bois et un tabouret dans un coin pour déposer les vêtements, sont alimentées en eau par le puits se trouvant dans le jardin de l’école derrière la mairie. Le chauffage est assuré par les résidus de bois récoltés chez les charpentiers locaux, MM. Mauduit et Congourdeau. Monsieur Sarrasin, cantonnier, puis après lui monsieur Foussard, se charge de récupérer tous les matins les bois non utilisés et alimente le feu.

  Archigny, petite commune rurale, se dote donc, dès après-guerre, de douches municipales qui sont très fréquentées puisque l’on vient de loin, des communes voisines, pour s’y doucher.
Maxime Lefort, président du Foyer Populaire, instigateur des douches mais surtout instituteur, veillait à l’hygiène de ses écoliers. Guy Savigny se souvient : Tous les vendredis, à la récréation de 15 h 30, notre instituteur, monsieur Lefort, nous emmenait en rang (à l’époque nous étions bien disciplinés), du groupe scolaire à la douche. Nous passions par deux ou trois par cabine, chacun apportait sa serviette et il ne fallait pas traîner.



                                       Maxime Lefort, instituteur à Archigny. Coll. Guy Savigny

Françoise Glain
Renseignements fournis par Marius Savigny et Guy Savigny, tous les deux d’Archigny.
24/02/2014
Retour au journal - Retour à la page d'accueil