Accueil

Journal
Les Lieux disparus d' Archigny : de E à L
du 27/03/2014
par Michel MARASSE
 Histoire et Patrimoine d' Archigny - 65 articles  

Effe Guillaume (l’)

Lieu détruit, près les Flammes, commune d’Archigny – 1674 (seigneurie de Touffou, 5) ; 1774 (évêché, 37). Rédet p. 156 et Debien p. 260.
Figure sur la carte de Cassini.
Ne figure pas sur le cadastre napoléonien de 1810.
Le lieu se nomme actuellement l’Esve-Guillaume mais n’y figure aucune habitation.

 

Forêt de Morillault (la)

Forêt détruite, cnes d’Archigny, Montoiron et Chenevelles ; autrefois dépendant de la baronnie de Montoiron ; 1539 (arch. de la Roche-de-Bran) ; 1598 (cure de Chenevelles). Cette forêt était située entre la Billardière, cne d’Archigny, la Guyonnière, cne de Montoiron, la Garde et le Grand-Coussec, cne de Chenevelles ; elle contenait 500 arpents en 1589. Rédet p. 279.
Sur la carte de Cassini persiste une partie infime de cette forêt.
Il n’en reste pratiquement plus rien.

 

Fosse à Mahaie (la)

Ferme détruite, cne d’Archigny ; était située au milieu des brandes, entre Archigny et Chénevelles. Rédet p. 175 et Debien p. 260.
Située au milieu des brandes de Trainebot. Martin p. 159.
Ne figure pas sur la carte de Cassini.
Est mentionnée la Fose à Mahaie sur le cadastre napoléonien de 1810. L’habitation apparaît sur le tableau d’assemblage du cadastre mais disparaît de la carte de la section C de la Fose à Mahaie.
Le propriétaire actuel des terres où se trouvait la ferme nous fournit le renseignement suivant : Il ne reste plus rien de la ferme, les pierres ont été enlevées l'hiver dernier. Elles étaient au milieu de la parcelle. C'était un petit tas qui montrait le peu d'importance du ou des bâtiments. Un vieux voisin me disait qu'il y avait vu un puits, je ne l'ai jamais vu.

 

Gaudets (les)

Métairie en 1777. Debien, p. 260.
Ne figure ni sur la carte de Cassini ni sur le cadastre napoléonien de 1810.
N’est pas mentionnée par Rédet.
Il y a sur la commune un hameau nommé la Godet. Son occupant apparaît en 1309 dans le cartulaire du Grand Gauthier, p. 294 et 296 entre autre, Item une pièce de terre joignant au pré Pierres de Lagodet -Item VI deniers sus les prez Pere de Laguodet joignant à la terre Estienne Berouart.
Des recherches supplémentaires sont en cours.

 

Grosserie (la)

Rédet ne la mentionne pas.
Ne figure pas sur la carte de Cassini.
Ne figure pas sur le cadastre napoléonien de 1810.
Est recensée habitée de 1836 à 1861.
Etait située près du lieu-dit le Chatelet.

 

Jacquelinerie (la)

Figure sur la carte de Cassini entre la Bergerie, les Petites-Touches et Chalopin.
Est mentionnée la Jacquelinière sur le cadastre napoléonien de 1810, section K du Châtelet.
N’est pas référencée par Rédet.
Un autre lieu toujours existant et habité, mais très distant de celui-ci est actuellement nommé la Jacquelinière (nommé dans la charte de 1309 du Grand Gauthier).

 

Jalaiserie ou Jalaisière (la)

Maison détruite, commune d’Archigny ; terres concédée en 1487 à Mathurin Jallais, entre Chenu et la Porcherie – La Jallezerie, 1605 ; la Jallaizerie, 1610 ; maison fondue de la Jaleserye, 1674 (seigneurie de Touffou, 4 et 5). Rédet p. 214 et Debien p. 260.
Mathurin de Besdon, Ecuyer, fils de Denis et de Marcelle de Pindray, fut chargé en 1518 de la procuration de sa mère pour un procès. On pense qu’il eut pour fils : René de Besdon, Ec. Seigneur de la Jalaisière (Archigny), fit aveu de ce fief à l’évêque de Poitiers, sgr de Chauvigny, le 24 mai 1547. Il eut pour fils Jacques de Besdon,  Ec. Sgr de la Jalaisière, fit aveu de 16 avril 1567, et eut pour fille Françoise, dame de la Jalaisière, mariée à Bertrand de Montlouis Ec. Qui fit aveu de la Jalaisière le 9 avril 1582 (Fonds latin 17041 p 2). Beauchet-Filleau p. 504.
Ne figure pas sur la carte de Cassini.
Ne figure pas sur le cadastre napoléonien de 1810. 

 

Jousse

Dans Défricheurs au travail XVe-XVIIIe siècles, Le lotissement de Gâtine, p. 43, G. Debien nomme, parmi les tenanciers de la paroisse d’Archigny en 1583 Annet Mesgret, écuyer, sieur de Jousse.

 

Leugny

Lieu détruit, près Bertouin, commune de Bonneuil-Matours – Villa Lauziacus in vicaria Ygrandise, cum molendino sito in flkuvio alsoni, vers 1020 (cart. St Cyprien, p 166) – Leugny de Bretouin, XVIIIe siècle (archives de la Roche-de-Bran) – ancien fief relevant de la baronnie de Montoiron. Rédet p. 229.
Je lègue la totalité de ma part ; également une métairie qui m’appartient au domaine appelé Leugny, en Poitou dans la viguerie d’Ingrandes, qui se compose de terres, prairies, bois, vignes, maisons avec les domestiques et les servantes, et un moulin qui est situé sur la rivière Ozon [Berthouin] : toute la part qui me revient, je la lègue en plus du domaine mentionné ci-dessus. Cartulaire Saint-Cyprien vers 1020, p 166. Traduction G. Brousseau.
De même, dans le domaine appelé La Roche, des terres, forêts, prairies, avec une maison et un serf nommé Hervé, sa femme et ses enfants, à l’exception de Bernard à qui mon frère Aymery a offert la liberté pour le salut de son âme ; la dite terre se trouve en Poitou et dans la viguerie d’Ingrandes. Je lègue toute ma part. Je lègue également ma propriété située dans le domaine appelé Leugny (Lunnziacus) et située en Poitou, dans la viguerie d’Ingrandes, évidemment avec les prairies, les terres, les forêts, les vignes, les maisons avec les domestiques et les servantes, ainsi que toute la part qui me revient du moulin sur la rivière Ozon [Berthouin].Cartulaire Saint-Cyprien, vers 1030, p. 167. Traduction G. Brousseau.
En 1640, dans la mouvance de François Lucas, Leugny de Bretoin, hommage lige 30 s aux aides. Lalanne T1 p. 427.
Ne figure ni sur la carte de Cassini ni sur le cadastre napoléonien de 1810.
Lieu passé de la commune d’Archigny sur celle de Bonneuil-Matours.

 

Françoise Glain

 

Sources :
AD 86 en ligne : les registres paroissiaux, les recensements de la population (1836-1901) et l’ancien cadastre.
Beauchet-Filleaux : Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou.
Debien Gabriel : Notes d’histoire rurale poitevine. II : fermes et villages disparus en Haut-Poitou, Bull. de la SAO, 3e série, t. 14, 3e-4e trim. 1947.
Lalanne Charles-Claude : Histoire de Châtellerault et du Châtelleraudais, T 1, Ed. de la Tour Gile.
Martin Ernest : Les Exilés acadiens en France au XVIIIe siècle, réimp.fac-simile 1936, Brissaud 1979.
Rédet Louis : Dictionnaire topographique du département de la Vienne, 1881.

En cours de consultation : les registres paroissiaux, les recensements de la population après 1901, les papiers de Murard et autres documents liés à Archigny. AD86.


 


Retour au journal - Retour à la page d'accueil