Accueil

Journal
2 Visites du musée Acadien, les 26 Mars, et 26 Avril 2015, 1 conférence à Descartes le 24 Avril 2015
du 25/03/2017
 Les Cousins Acadiens - 102 articles  

Université populaire de Tours le 26 mars 2015

 

Il était 10 h 00 ce jeudi 26 mars lorsque Gérard a accueilli 16 personnes de l’Université populaire de Tours. Une vingtaine de personnes étaient prévues mais c’était sans compter sur les quelques défections de dernière minute.

Après un préambule organisé à l’extérieur du musée, tout le groupe a pu assister à la présentation du film qui sert d’introduction, ou parfois de conclusion, à la visite du Musée.

Le groupe était en grande majorité composé de personnes retraitées de l’enseignement qui ont suivi la projection avec beaucoup d’attention.

Après ce visionnage, la visite de la pièce à vivre a fait l’objet d’un descriptif précis et détaillé. De nombreuses questions ont été posées auxquelles Gérard s’est efforcé de répondre au mieux de ses connaissances.


La température extérieure était assez fraîche et plusieurs de nos visiteurs et visiteuses étaient pressés de regagner la quiétude de l’autocar qui les véhiculait pour cette visite.

Le temps de la séparation étant venu le périple de ce groupe sympathique et curieux a pu reprendre vers 11 h 30.

 

 

Conférence du vendredi 24 avril 2015 à17 h 30 à Descartes pour Le Champ des Livres

 

Invité par l’association « Le Champ des Livres », Gérard a donné une conférence, sur l’histoire acadienne, le vendredi 24 avril 2015 au café de La Paix à Descartes en Indre-et-Loire.

Organisée par Agnès, Marie-Cécile et Maud cette réunion a rassemblé une cinquantaine de personnes très attentionnées tout au long de cette manifestation très bien organisée.

Commencée à 19 h 30 par la chanson Asteur, interprétée par les trois animatrices, elle s’est poursuivie par la conférence de Gérard qui a fait découvrir à son auditoire la période 1603/1763 de cette histoire acadienne qui débute avec l’immense espoir de bâtir un monde nouveau et qui s’arrête brutalement par la déportation, inhumaine, de la majorité de ce peuple pacifique et courageux.

À l’issue de cette première partie, Agnès et Maud ont fait la lecture de la préface de Pélagie La Charrette, œuvre de Mme Antonine MAILLET, Agnès continuant seule, ensuite, la lecture du chapitre 1 de Pélagie.

Gérard a repris la parole pour décrire la période 1763/1800, détaillant abondement la partie périple français et plus particulièrement le parcours poitevin avec la ligne acadienne et le retour vers Nantes avant le départ pour la Louisiane en 1785.

Marie Cécile a alors repris la parole et fait lecture d’un petit montage de Pélagie. À l’issue de cette lecture les trois animatrices ont interprété Le Grain de mil dont l’assemblée a repris le refrain en chœur.

Nouvelle reprise de parole par Gérard pour aborder l’histoire de l’Acadie d’aujourd’hui, parlant de la difficile reconquête du droit à la reconnaissance identitaire et la capacité à retrouver une place de citoyen pleine et entière qui ne sera acquise, et encore, que dans la seconde moitié du XXe siècle.

 

Nos dynamiques hôtes ont continué leur animation par un épilogue sur Pélagie avant d’entonner à nouveau le Grain de mil.

La chanson Évangéline, interprétée avec émotion par Maud, a apporté la touche finale à cette très sympathique manifestation.

Un grand bravo et un grand merci aux organisatrices qui ont promis de venir assister à notre fête du 15 août.

 

Groupe de Rétro Mécanique Sud Touraine le dimanche 26 avril 2015 à 15 h 30

 

Il était 15 h 30 ce dimanche 26 avril lorsque Gérard a accueilli 17 personnes venues du Grand- Pressigny.

Le rituel de présentation ne change guère et c’est après un préambule organisé en extérieur que tout le groupe a pu assister à la présentation du film qui sert d’introduction, ou parfois de conclusion, à la visite du Musée.

Le groupe était en grande majorité composé de retraités, certains étant accompagnés de leurs épouses. Le film fut suivi avec beaucoup d’attention puisque quasiment personne ne connaissait cette page d’histoire concernant l’Acadie.

Après le film la visite de la pièce à vivre a fait l’objet d’un descriptif précis et détaillé. De nombreuses questions ont été posées, auxquelles Gérard a pu apporter les réponses appropriées.

Ce qu’il est intéressant de constater c’est l’intérêt manifesté par les groupes, qui, pour beaucoup, découvrent cette page de notre histoire si peu mentionnée dans nos manuels scolaires.

Il était 17 h 00 lorsque l’heure de se séparer a mis fin à cette visite fort sympathique.

 

Gérard Ardon-Boudreau

 

 

Retour au journal - Retour à la page d'accueil