Accueil

Journal
Le groupe Boudreau en visite le 26 mai 2015
du 25/03/2017
 Les Cousins Acadiens - 102 articles  

des Cousins chez les Cousins

Le 26 mai 2015, une réception était organisée par Châtellerault-Québec-Acadie où nous étions présents à l’Hôtel de Ville de Châtellerault, pour l’accueil du groupe d’acadiens, conduit par Claude Boudreau. A la suite des échanges que nous avons eu lors du repas, nous avons découvert une histoire intéressante de cousins Boudreau en 1755 (sources « Le Moniteur Acadien » du Nouveau-Brunswick) à paraître dans le bulletin du 2ème trimestre 2015

Lucien Germe

 

Ce mardi 26 mai 2015 à 14 h 40 un splendide bus s’arrête devant la Ferme n°6 libérant de leur voyage une trentaine de personnes. Il n’est pas nécessaire de demander si ces arrivants sont d’origine acadienne car quasiment tous portent haut les couleurs du paradis perdu.

André Maindron, président de l’association des Cousins Acadiens du Poitou, Gérard Ardon-Boudreau et Michel Marasse sont déjà sur place depuis quelque temps.

Après  la photo de groupe c’est  André Maindron qui se charge de l’accueil de bienvenue avant que Gérard Ardon informe les visiteurs de l’emploi du temps de l’après-midi.

L’identité du groupe est tout à fait représentative de la diaspora acadienne. Il est en effet composé de personnes venant de différents horizons (Nouveau-Brunswick, Québec, Ontario, États-Unis, Louisiane) ; certaines sont anglophones, d’autres francophones permettant ainsi au plus grand nombre de profiter pleinement de la visite.

Après ces premiers contacts le groupe se dirige vers le musée acadien des Huit-Maisons.

. Le groupe est scindé en trois sous- groupe disposant de ce fait d’interprètes tout au long de la visite.

 

À l’issue de celle-ci le bus emmène tout le monde à Cenan pour visiter l’église qui servait de lieu de culte à nos ancêtres acadiens, victimes de la déportation par les Anglais entre 1755 et 1763.

Durant le trajet, chacun a pu observer les fermes situées sur la Ligne Acadienne.

La petite église de Cenan était pour les Acadiens un havre de paix et un lieu de recueillement. Ils n’hésitaient à faire, à pied, une dizaine de km pour participer aux offices du dimanche et c’est sans doute pour rendre hommage à ces courageux ainés que nos visiteurs, d’un jour ont constitué une petite chorale pour chanter dans l’église l’Ave Marie Stella. Instant de grande émotion qui s’est ensuite prolongée par la visite du petit cimetière où nombre de noms acadiens figurent sur les tombes des ancêtres.

Le programme prévu arrivant à son terme tout le monde s’est retrouvé au Bar des Sports à Archigny pour un buffet froid préparé par l’ami Jacky. Bonne humeur et convivialité ont présidé ces sympathiques agapes de qualité.

Il était 19 h 30, moment de la séparation toujours un peu nostalgique car, c’est bien connu, les amis arrivent trop tard et partent trop tôt.

Merci de cette visite à ce groupe si sympathique à qui nous souhaitons le meilleur séjour possible dans ce beau pays qu’est notre France, terre d’origine de nos et de leurs ancêtres.

 

Gérard Ardon-Boudreau

 

 

Retour au journal - Retour à la page d'accueil