Accueil

Journal
Sortie du 14 Mai 2015
du 24/07/2015
 Histoire et Patrimoine d' Archigny - 65 articles  

Musée archéologique et château du Grand-Pressigny ( 37 )

La première sortie amicale et culturelle de notre association s’est effectuée sous le soleil de mai. Nous étions 14 et, grâce au prêt du véhicule communal, trois voitures seulement ont parcouru les 45 km qui nous séparaient du magnifique musée archéologique du Grand-Pressigny.

Pourquoi ce choix ? Peut-être en réponse aux nombreuses découvertes d’outils préhistoriques faites sur notre commune d’Archigny et en honneur à notre vieux dolmen cassé, initiateur de la création de notre association.

La première image à l’arrivée est celle du vieux château dont l’architecture est datée du Moyen Âge et de la renaissance. Pour articuler les pièces présentées, un agrandissement contemporain se fond aux vieilles pierres.

 

 

Nous sommes dans un haut lieu de la Préhistoire, dans la région pressignienne et les collections présentées vont du Paléolithique à l’âge de bronze. Le silex dit du Grand-Pressigny y trône dans toutes les vitrines, offrant aux yeux avides les livres de beurre, les lames en silex taillé d’une longueur impressionnante, et tous ces outils utilisés par l’homme il y a 100 000 ans jusqu’à l’âge de bronze. Un petit film montre la méthode de taille de lames reconstituée par un ingénieur du CNRS et la minutie de ce travail est remarquable.

Les caves présentent une des grandes énigmes du monde : l’homme de Neandertal. Cette magnifique exposition, qui nous fait appréhender toutes les facettes de notre ancêtre, si présent par les reconstitutions, homme, habitat, environnement, est magnifique.

Nous avions réservé une guide… et quelle guide ! Cette passionnée de l’archéologie et de son musée vous conte et vous explique, avec patience, précision, détails, interactivité, confidences, tout ce que vous vouliez connaître de ce passé lointain qui vous paraît alors si proche.

dès l’entrée, Rapha est déjà intéressé…

Elle se nomme Valérianne et, loin de faire comme son homonyme, la valériane qui calme et endort, elle nous a stimulés et intéressés durant 3 heures. Nous serions bien restés encore quelques heures à l’écouter nous dire les mystères du monde.

Nous sommes revenus ravis et prêts pour une autre sortie qui, nous l’espérons, nous enchantera tout autant.

 

Françoise Glain

 

Clip(s) vidéos associé(s) à cet article

Téléchargez FlashPlayer pour lire cette vidéo.
Valériane en action....
Retour au journal - Retour à la page d'accueil