Accueil

Journal
Congrès de généalogie et visite de 80 Canadiens
du 25/03/2017
 Les Cousins Acadiens - 102 articles  

le 1er octobre 2015

Ce 1er octobre 2015, venus pour certains d'entre eux participer au Congrès national de généalogie organisé au Futuroscope par le Cercle Généalogique Poitevin (C.G.P.), une cinquantaine de membres de la Société Généalogique Canadienne Française (S.G.C.F.) ont été accueillis en Mairie d'Archigny par Monique Cardineaux adjointe au Maire.

Un pot de cousinage et d'amitié leur a été offert en salle des fêtes, avec la présence de membres du Comité de jumelage d'Archigny - St-Louis de Kent (Nouveau-Brunswick) et des Cousins Acadiens du Poitou pour ensuite partager au Bar des Sports un repas en commun.

Soixante dix ans après sa fondation en 1943 par Archange Godbout, la S.G.C.F., regroupe au Canada, le plus important nombre de généalogistes (2550) de la francophonie d'Amérique du Nord.

Etaient présents le Vice-président Paul-Emile Richard et Josée Tétreault organisatrice de ce voyage sur les traces des Acadiens déportés en France par les anglais après 1755.

Le même jour, après la visite du musée acadien, un autre groupe de 33 Québécois était reçu à Cenan par Paul Puchaud, Maire de La Puye.

Du 2 au 4 octobre, l'association des Cousins Acadiens du Poitou a tenu un stand au Palais des Congrès du Futuroscope où sont venus 2700 généalogistes et visiteurs, Notre exposition est passée quelques secondes aux informations régionales de FR3 le 2 octobre.

Marie-Marcelle Puchaud et Roselyne Germe ont reçu les visiteurs dont entre autres de jeunes étudiantes canadiennes, pour échanger des informations et prendre des contacts pour des visites au musée.

Nous avons eu le passage au stand de nombreux Canadiens, dont Michel Robitaille, Délégué général du Québec. Lucien Germe lui a brièvement rappelé l'histoire des réfugiés acadiens du Poitou.

Des historiens nous ont remis de nouvelles données sur l'histoire de la Colonie acadienne du Poitou, entre autres sur le projet d'implantation en Limousin en 1772 chez le marquis de St-Victour : deux acadiens ont joué un rôle essentiel dans le refus : Marin Daigle et Prosper Giroire.

Tout au long de ces 3 jours de congrès les Canadiens n'ont pas cessé d'évoquer le chaleureux accueil que le groupe de la S.G.C.F. a reçu à Archigny.

Texte et photos Lucien Germe

Plus d'informations dans le prochain bulletin des Cousins Acadiens du Poitou.

 

 

 

 

Retour au journal - Retour à la page d'accueil