Accueil

Journal
Fête Acadienne du 15 août 2016
du 25/03/2017
 Les Cousins Acadiens - 102 articles  

ferme musée d'Archigny

Le soleil rayonnait dans un ciel sans nuages, bref cette journée se présentait sous les meilleurs auspices.

Comme chaque année, depuis que nous fêtons la ‘’Fête Nationale Acadienne’’, c’est la messe mariale qui en est la première partie.

Elle a été célébrée dans la petite église de Cenan par le père Fabien Zlatev en présence du maire de La Puye M. Paul Puchaud, de notre président André Maindron et d’environ 80 personnes. Le ménage avait été fait par des habitants de Cenan, la mise en place de l’hôtel et la préparation de la messe par Marie-Marcelle Puchaud et Monique Di Peri. Mme Michèle DEBAIN était au piano.

Beaucoup de paroisses célèbrent la fête de la Vierge-Marie et les prêtres sont très sollicités, ce qui nous a valu un certain retard pour le début de la cérémonie.

En attendant l’arrivée du prêtre Marie Marcelle a lu une poème de notre regretté Brandioux (Henri Furgé),’’l’église du retour’’ et ensuite Gérard a fait un petit rappel sur le pourquoi du 15 août acadien, avant de remercier les nombreux paroissiens présents et les inviter à venir partager le pique-nique de l’amitié autour du musée.

Cette église est un symbole important pour les descendants d’Acadiens, car c’était l’église des déportés (1755-1763) qui avaient trouvé refuge sur la ligne acadienne. Ils avaient enfin leur havre de paix après tant et tant de vicissitudes.

Baptêmes, mariages et puis enterrements ont longtemps eut lieu dans cette petite église, qui, à la messe du dimanche, accueillait nombre d’entre eux. Ils n’hésitaient pas à faire des kilomètres pour honorer leur foi.

Tous ces souvenirs, qui, chaque 15 août, remontent dans nos mémoires, donnent à cette messe un caractère très symbolique.

Prévue à 11h30 c’est avec retard qu’elle a commencé, pour se terminer à 13h00 et comme les remerciements et invitations avaient déjà été faits, nous avons donc rapidement pris le chemin du musée pour participer au pique-nique habituel.

Environ 180 convives étaient réunis autour de la Ferme10 pour partager ce moment d’amitié. Certains avaient apportés leur repas, d’autres, en grande majorité, avaient choisis le plateau repas du traiteur, présent dès 12h30. Violette et Alain Georges étaient préposés au contrôle des tickets repas.

C’est en présence de M. Jean-Claude Pineau, maire d’Archigny, que tout ce petit monde a largement exprimé son plaisir d’être là par cette belle journée d’été.

Pendant le repas Claude et Thérèse ont fait la tournée des tables pour vendre des tickets de tombola afin de pouvoir effectuer le tirage pendant l’entracte.

Il était 15h00 lorsque l’orchestre a pris le relai des fourchettes et pendant près de 3 heures Dave Lanteigne à la guitare, Olivier Leclerc au violon, et Peter Coutouly à la basse nous nous ont tenus en haleine par la qualité de leur musique et la pertinence dee leurs chansons.

Le public était réfugié à l'ombre

Pendant l’entracte de 16h30 Claude Massé-Daigle a procédé au tirage de la tombola qui a permis de faire 12 heureux gagnants.

C’est aussi pendant cet intermède que le bar et les crêpes ont un regain d’activité.

Le stand Généalogie Marie-Marcelle et Noëlle ont été très largement sollicitées.

Quand au stand Pêche à la Ligne, les poissons, bien que nombreux, n’ont pas fait preuve d’un grand appétit.

Toute chose a un début et une fin. C’est à partir de 18h30 que la foule s’est progressivement dispersée en bon ordre et que le parking prêté par M. Claude Morteau a retrouvé sa belle allure de salle à manger pour bovins domestiqués.

Ce fut une belle journée, qui nous encourage à dire à toutes et à tous

« A l’année Prochaine »

Gérard Ardon

Récital de Dave le 1er juillet 2007 à la ferme N°6     pour lire l'article   cliquez sur  ---------->  LIEN

Remerciements à

Clip(s) vidéos associé(s) à cet article

Téléchargez FlashPlayer pour lire cette vidéo.
Téléchargez FlashPlayer pour lire cette vidéo.
Téléchargez FlashPlayer pour lire cette vidéo.
Téléchargez FlashPlayer pour lire cette vidéo.
Retour au journal - Retour à la page d'accueil