Accueil

Journal
Château d' Amboise le 18 août 2016
du 24/12/2016
 Voyages en France - 40 articles  

Le Château Royal, des origines à la Renaissance

Occupée dès le néolithique , Amboise devient la cité principale du peuple celte des Turones. Les premières fortifications, édifiées sur l'éperon rocheux, favorisent le développement de l'artisanat gallo-romain.

Au IVe siècle, après JC, le premier fossé du château est creusé pour défendre les logis édifiés au dessus de la cité. En 503, Clovis roi des Francs vient à la rencontre d'Alaric, roi des Visigoths sur l'ile d'Or, face aux remparts Nord. La forteresse est âprement disputée pendant la période médiévale sur fond de rivalité entre le duc d'Anjou et le comte de Blois.

 

1214 Philippe Auguste, roi de France, investit la Touraine, le fief d'Amboise devient son vassal.

 

1431 Le seigneur Louis d'Amboise est condamné à mort pour avoir comploté contre La Trémouille le favori du roi Charles VII. Il est finalement gracié, mais doit néanmoins renoncer au Château d'Amboise confisqué au profit de la couronne.

Charles VII y établit une compagnie de francs-archers. Son successeur Louis XI fait édifier un oratoire à proximité du donjon où demeure son épouse Charlotte de Savoie. C'est ici que naquit en 1470 son fils le Dauphin Charles , futur Charles VIII.


La Chapelle St Hubert

L'édifice, dédié à Saint-Hubert saint patron des chasseurs, est bâti en 1493 sur les fondations de l'ancien oratoire érigé sous Louis XI. Cette chapelle, destinée à l'usage privé des souverains, est de style gothique flamboyant.

Cette chapelle doit sa notoriété à la présence de la sépulture de Léonard de Vinci mort à Amboise le 2 mai 1519.

La salle du Conseil

Dans la salle du Conseil, le trône est orné d'un dais fleurdelisé.

Salle de l'échanson

Cette pièce permet d'évoquer les usages à la table du roi à laquelle l'échanson servait à boire. Les trétaux médiévaux cèdent la place à la table '' à l'italienne ''. Elle est richement décorée et dispose d'allonges. L'art de la table évolue lentement avec l'usage toujours timide de la fourchette à deux dents.

La chambre Henri II

Cette pièce jouxtait un pavillon aujourd'hui disparu, construit sur l'ordre de Catherine de Médicis épouse du roi Henri II. Le décor de la chambre illustre l'introduction de la perspective dans les arts décoratifs du XVI ème siècle.

Cabinet Orléans-Penthièvre

En 1763, le duc de Choiseul obtient Amboise du roi , qu'il fait élever en duché-pairie. Mais il délaisse le château au profit du château de Chanteloup tout proche ( aujourd'hui disparu ). A sa mort, le château est racheté par le duc de Penthièvre ( 1725-1793 ), cousin du roi Louis XVI et petit-fils légitimé du roi Louis XIV.

La chambre Orléans

Louis-Philippe, duc d'Orléans, reçoit le château de sa mère Louise-Marie-Adélaïdede Bourbon-Penthièvre en 1821. Le futur roi des Français ( 1773-1850 ) acquiert 46 maisons qui entourent alors le château pour les faire démolir et dégage ainsi les remparts. Le logis du roi est décoré dans le goût du temps.

Le salon de musique

Louis-Philippe semble avoir séjourné une seule fois à Amboise.Le château est toutefois aménagé comme lieu de villégiature pour la famille d'Orléans.

 

Dès le départ de Louis-Philippe, les biens privés de la famille d'Orléans sont placés sous séquestre par le gouvernement provisoire de la République. Le château est opportunément mis à disposition du ministère de le Guerre qui rcherchait une résidence susceptible d'accueillir un prisonnier d' Etat, l'Emir Abd-el-Kader ( 1808-1883 ), qui y séjourne avec sa suitede novembre 1848 à octobre 1852.

Les jardins

Ils sont magnifiques.

 

( les commentaires sont des extraits de la notice de visite )

 

 

Retour au journal - Retour à la page d'accueil