Accueil

Journal
Petit Tintamarre acadien le 15 août 2018
du 12/09/2018
 Les Cousins Acadiens - 102 articles  

au musée des huit maisons

Pour les bénévoles de l’association le 15 août commença le 14 pour se terminer le 16. Il fallait mettre en place les structures d’accueil pour un bon déroulement de la journée du 15 et ensuite faire table rase comme si rien de particulier ne s’était passé depuis le 13. Ce qui suit est écrit pour effacer l’oubli.

Ce mardi 14, le rendez-vous était fixé à 9 h 00 au musée des Huit-Maisons. La canicule ayant décidé de faire une pause, l’équipe des habituels travailleurs put officier avec efficacité dans de bonnes conditions et, à 17 h 00, se sépara avec la satisfaction du devoir accompli. Podium, stands, tables, chaises et bar, étaient en place pour l’accueil du lendemain. Il restait l’aménagement des stands et la décoration du site, mais cela se ferait dans la matinée du 15.

L’ordre du jour ne variant annuellement que par de petits aménagements d’horaires, la messe mariale ouvrit les festivités de cette belle journée.

Cette année, elle fut célébrée dans la petite église de Cenan par le père Fabien ZLATEV, en présence de 150 personnes dont M. Paul Puchaud, maire de La Puye.

L’entretien pré-messe avait été fait par des habitants de Cenan, la mise en place de l’autel et la décoration par Marie-Marcelle, Annette et Thérèse. Durant la cérémonie, Marie-Marcelle et Monique assistèrent le prêtre et Mme Michèle Debain officia à la partie musicale, sans oublier Gérard Guittet, chargé de la sono.

Cette petite église était très chère au cœur des Acadiens déportés (1755-1773) qui avaient trouvé refuge sur l’actuelle Ligne-Acadienne. Un havre de paix s’offrait enfin à eux après tant et tant de vicissitudes. Baptêmes, mariages et enterrements étaient célébrés dans ce lieu sacré qui leur permettait également de se retrouver pour la messe dominicale. Ils n’hésitaient pas à faire des kilomètres à pied pour honorer leur foi.

En fin de cette messe du 15 août 2018 monsieur le maire de La Puye conclut en remerciant l’assemblée et en l’invitant à continuer la fête au musée acadien des Huit-Maisons.

L’habituel pique-nique, qui constitue la seconde partie du ‘’Petit Tintamarre’’, vit alors les tables se garnir progressivement et se sont environ 150 convives qui, dans la joie et la bonne humeur, partagèrent ce moment d’échange et de convivialité.

Le dernier tiers de la journée concernant la partie concert fut animée cette année par le trio « La Croisée d’Antan ». Il était un peu moins de 15 h 00 lorsque Gérard Ardon-Boudreau prit le micro pour proposer un récit raccourci de l’Odyssée acadienne et restituer le contexte de la célébration du 15 août en tant que Fête Nationale des Acadiens d’outre-Atlantique.

Puis David Lefrancois, Jordan Belanger et Antony Vacchio prirent le relais et gardèrent le micro jusqu’à 17 h 30.

Ce trio québécois a su transmettre, avec beaucoup de dynamisme, une musique toujours bien adaptée, des chansons variées d’horizons différents. Ce fut un grand plaisir d’écouter cet orchestre, qui pendant deux heures et demie a ravi les 1 300 spectateurs qui se sont relayés tout au long de l’après-midi et, à 17 h 30, c’est par une ovation de « Bravo » que s’est achevée la prestation du groupe.

Cette année, un vide grenier, ouvert dès 6 heures, était organisé en parallèle de la fête. Restons modestes ce ne fut pas un grand succès et si l’on renouvelle cette initiative il est évident que la communication devra être revue.

Pendant le concert, vendeuses et vendeurs de tickets de tombolas passèrent parmi les spectateurs et certains acheteurs furent récompensés par un jambon, une bouteille de pastis ou des bourriches. Ces petits à coté permettent à notre association de récupérer un peu de trésorerie, indispensable si l’on veut pouvoir simplement continuer à vivre.

Toute chose a un début et une fin. C’est à partir de 17 h 30 que la foule se dispersa progressivement en bon ordre et que les champs, prêtés par M. Claude Morteau, retrouvèrent la quiétude de leurs fonctions initiales.

C’est aussi à partir de cette heure-là, que les organisateurs poussèrent un grand « Ouf » de soulagement, bien que cette année la crainte de perturbation ne fut pas celle de la pluie, mais plutôt celle d’un excès de soleil qui ne fut nullement le cas car tout au long de cette journée nous avons bénéficié des faveurs d’un ciel sans nuages agrémenté d’une température idéale. Ce fut une grande et belle journée au cours de laquelle l’Acadie fut le fil directeur de ce rassemblement sympathique et convivial pour la plus grande joie des organisateurs

Pour les bénévoles, la partie remise en état des lieux et le bilan de la journée devinrent alors les actions prioritaires, sachant que le démontage des structures se feraient dès le 16 au matin.

Un grand merci à :

Que celles et ceux qui auraient pu être oubliés nous accordent leur indulgence.

À l’année prochaine Gérard Ardon-Boudreau

Clip(s) vidéos associé(s) à cet article

Téléchargez FlashPlayer pour lire cette vidéo.
David Lefrancois, Jordan Belanger et Antony Vacchio
Retour au journal - Retour à la page d'accueil