Accueil

Journal
Le logis de La Talbardière
du 04/04/2020
 Divers - 61 articles  

Le logis de La Talbardière

 

L’origine du nom « Talbardière » vient de la source se trouvant à proximité de la propriété. Très claire et pure, les Romains la baptisèrent « Fons Alba » pour devenir « Font Alba ».

De là à Talbardière, il n’y a qu’un pas.

Nous avions ici un fortin du XVe siècle dont il reste deux tours carrées de défense et un donjon.

De la seigneurie de Touffou en 1512, elle passa rapidement aux mains de Jean Lucas, écuyer et seigneur de la Talbardière.

Suivirent Guillaume puis François, tous les deux seigneurs de la Talbardière, de Vangueil et des Robinières.

François Lucas fit ouvrir portes et fenêtres, aménager des latrines dans le bâtiment, installer une citerne à eau et un four à pain.

Dans la cour carrée, au milieu de laquelle trône un puits surmonté de l’ancienne margelle, se trouve la maison du fermier d’un côté et les bâtiments de ferme de l’autre.

La maison de maître faisant face lors de l’arrivée dans la cour.

La chapelle, fondée en 1610 par François Lucas et son épouse Claude de La Vau, porte le nom de Notre-Dame-de-la-Talbardie et dépendait de l’église d’Archigny.

Elle fut détruite en 1787 puis reconstruite par son propriétaire actuel.

Cet ensemble est remarquablement entretenu.

Située au nord d’Archigny, cette propriété est privée.

 

Retour au journal - Retour à la page d'accueil