Accueil

Journal
Fête Acadienne du 15 août 2006 à Archigny
du 19/11/2006
par Michel MARASSE
 Les Cousins Acadiens - 102 articles  

Le Tintamarre des Cousins Acadiens

REUNIONS PREPARATOIRES

Comme nous sommes maintenant un peu rodés, mais pas tout à fait usés, à cet exercice, une réunion préparatoire seulement (12/07) a demandé la présence de tous les membres pour mettre en place le « Qui fait quoi ». Chacun s'est vu attribuer une fonction ou une tâche préalable à la fête ou pendant la fête. Discussions, point sur les éventuels oublis, idées nouvelles, tout était bon à prendre pour une bonne organisation.

Deux membres du bureau seulement étaient absentes, excusées pour cas de force majeure. Preuve est donc faite une fois encore de la motivation de chacun à l'élaboration de cette journée du 15 août.

PREPARATION

La préparation de cette manifestation n'étant quand même pas une mince affaire, elle a débuté, pour certains, bien avant juillet.

Dès le mois de mars il a fallu démarcher les artistes pour établir les contrats et faire le point sur le matériel et les hébergements, trouver les sponsors pour les affiches et les aimables donateurs de lots. Nous avons fait en sorte de commander suffisamment tôt le matériel de la commune et de la CAPC et bien nous en a pris car il n'a pas été facile de tout coordonner. Nous remercions vivement Catherine, employée à la mairie d'Archigny, qui n'a pas ménagé son temps pour nous aider dans cette action, et qui a supporté sans rien dire nos relances constantes. Merci également à Laurent et Sébastien qui ont assuré les transmissions d'informations lors de son absence.

Si le Crédit Agricole, que nous remercions beaucoup, a répondu présent (seule réponse positive à nos nombreux courriers) à notre demande de mécénat pour l'impression des affiches, il a fallu quand même réfléchir au texte, faire la mise en page, les coller dans les différentes communes avoisinantes et les distribuer à divers endroits. Petites, moyennes et grandes affiches en ont fait marcher plus d'un !

Fabrication de panneaux, pour orienter les véhicules vers la fête, à planter aux endroits stratégiques de passages fréquentés. Fabrication de panneaux pour le stationnement interdit et flèches pour le parking à disposer le long du chemin des Huit Maisons

Puis il y a la sono à commander et il faut vérifier sur place s'il sera possible de fournir aux artistes le matériel et la technologie dont ils ont besoin.

Préparation de 30 litres de pâte à crêpes, achat du jambon et de la bouteille de Pastis pour les jeux, achat de lots pour les enveloppes « toutes gagnantes » qui remplaçaient cette année la traditionnelle tombola, pour la pêche à la ligne, pour le Chamboule-tout, commande des plateaux repas au traiteur, achat des glaces, de la boisson... et on ne s'essouffle pas, on y va de bon coeur, tout le monde participe dans la bonne humeur. On ronchonne un peu de temps en temps, mais c'est pour la forme.

Grâce à la gentillesse de monsieur Claude Mortaud, que nous remercions car sans son aide nous n'aurions pas pu faire le 15 août cette année, nous avons pu assurer à nos visiteurs un grand parking.

L'INSTALLATION

Vendredi 11 au matin, livraison au musée du podium (54 m²), de tables et de bancs par la CAPC. Gilles et son équipe de service technique de la commune ont déjà fait un tour pour livrer les stands. Il est revenu pour vérifier, en compagnie de 2 personnes de l'association, la livraison du container de matériel.

Samedi 12 à 14 H, fléchage avec les nombreux panneaux, montage des stands et des tables. Puis on a fait dans la difficulté : montage du podium. Les caissons étaient lourds, il a fallu les sortir du container de livraison qui se trouvait sur le petit terre plein communal à côté du musée, les mettre dans le vieux HY de Didier pour les emmener à l'emplacement de la scène sur le terrain du musée, les sortir à nouveau et les installer. Le groupe n'étant plus de première jeunesse (entre 65 et 80 ans), une halte pour aller au vernissage de l'exposition de Fran à la Ferme n° 6 a apporté un peu de répit.

Dimanche 13, repos. Il faut recharger les batteries pour la suite de l'installation et pour le jour du 15 août.

Lundi 14, l'équipe technique de la commune a livré les dernières tables, les derniers bancs, les dernières chaises. On a fini de les mettre en place. Livraison de la buvette, installation des frigos et congélateurs. On s'est bien organisés, la journée a été moins longue que prévu. On a pu rentrer se reposer pour être d'attaque le lendemain matin de bonne heure.

Mardi 15. Tôt le matin on a installé le gaz pour fabriquer les premières crêpes car il faut prendre de l'avance. Anne-Marie, fidèle au poste, a mis son tablier et huilé sa poêle. On a sorti les boissons, les cafetières, on a placé les glaces dans le congélateur. On a installé les lots sous le stand des enveloppes gagnantes, ceux de la Pêche à la Ligne et du Chamboule Tout. Le stand d'accueil a été achalandé en différents livres sur l'Acadie et les Acadiens, ainsi qu'en bibelots de porcelaines à l'image du musée,


LUNDI 15 AOUT


10 H 30 – La messe à l'abbaye de l'Etoile

Il était un tout petit plus de 10h30 lorsque M. Jacques LONHIENNE, président de « l’Association pour la Sauvegarde de l’Abbaye de l’Étoile », a souhaité la bienvenue aux 350 personnes présentes dans l’ancienne église abbatiale. Puis Jacques a rappelé ce que le 15 août signifiait pour les Acadiens ainsi que les liens qu’ils avaient eu il y a 232 ans avec cette abbaye. A l’issue de ce liminaire, la chorale, sous la direction de monsieur Joseph RABILLÉ, a pris le relais en entonnant le chant d’entrée « Reine de nos cœurs ». La messe ainsi commencée, ce fut, pendant plus d’une heure incantations, prières, recueillement et chants retentissant sous les voûtes de cette grande salle presque millénaire. Elle avait été magnifiquement décorée avec simplicité de 12 tableaux retraçant les voyages d'Aliénor d'Aquitaine, aimablement prêtés par l’Abbaye de Fontevrault. L’hymne Acadien, émouvant, est venu conclure cette magnifique cérémonie . Ce fut, comme chaque année, un grand moment d’émotion qui a marqué le début de cette journée de la Fête Nationale des Acadiens. Tous ceux qui, pour la première fois, assistaient à cet office nous ont dit combien ils avaient apprécié la messe mais aussi tout l’environnement et l’histoire transmis d’une manière aussi solennelle.

Après l’Ave Marie Stella, le président des Cousins Acadiens du Poitou, Gérard ARDON-BOUDREAU, a remercié chaleureusement tous les participants de leur présence, et tout particulièrement M. Jacques LONHIENNE et « l’Association pour la Sauvegarde de l’Abbaye de l’Étoile », en tant qu’hôtes et amis des Cousins. Remerciements également à M. Joseph RABILLÉ, chef de chœur, qui se surpasse un peu plus chaque année, preuve en est son aptitude à mener les chants des chorales présentes, à Mme Michèle DEBAIN, organiste toujours très professionnelle, au père Ludovic GAULT pour la qualité de sa messe et sa grande connaissance de l’histoire acadienne, aux choristes pour le travail de répétition des chants et leur interprétation magnifique qui nous a subjugués. Enfin le président a adressé en dernier lieu un message tout particulièrement à cette Reine des Cœurs si chère aux Acadiens. Trois fois merci Marie pour ouvrir, comme chaque année, une fenêtre de beau temps sur l’ensemble de cette journée qui se déroule dans la joie et l’amitié.

En clôture de cette cérémonie, Gérard ARDON-BOUDREAU convie l'assemblée à le suivre au Musée Acadien pour la seconde partie de cette fête.

La journée


Depuis plusieurs jours le temps était plutôt pluvieux, et depuis plusieurs jours nous écoutions tous la météo locale et scrutions le ciel dans l'espoir d'une éclaircie.

Elle est venue. Sans faire vraiment chaud il a fait bon et n'a pas plu.

Mais ce temps un peu frais pour la saison a freiné l'élan que nous attendions de nos invités : nombreux sont restés chez eux. Mais nombreux aussi sont ceux qui sont venus passer la journée avec nous. Ils ont été environ 1500 cette année à rester en notre compagnie, des fidèles de l'Acadie aux nouveaux qui ont apprécié la chaleur et l'ambiance de notre fête. Nous espérons les revoir les années prochaines.

Le stand d'accueil proposait, comme d'habitude, ses livres sur l'Acadie et ses porcelaines que nous vendons à l'année au musée.

Petit à petit les gens sont arrivés. Monsieur le maire d'Archigny, Jean-Claude PINNEAU, nous a encore une fois fait l'honneur de sa présence et nous le remercions de sa fidélité à notre manifestation et à notre association.


Midi ! Ceux venus avec leur pique-nique se sont installés, les autres ont fait la queue au stand du traiteur pour le démunir de 200 plateaux-repas et aller se mettre à table en famille ou entre amis. Rires, bonne humeur, discussions, échange de point de vue, enfants qui jouaient et couraient... une journée comme on les aimerait toutes. Le soir, 50 autres plateaux se sont à nouveau vendus.

Pendant ce temps les artistes ont fait leurs accords, la sono a règlé la balance, des ébauches de chants fusant des micros ont permis de donner un aperçu du spectacle qui allait débuter sous peu.

La buvette n'a pas désempli, occupant sans arrêt 4 personnes et ce jusqu'au soir, mais ce sont surtout les boissons chaudes qui ont été demandées. Le temps y était pour beaucoup. Un café s'il vous plaît...

Après le déjeuner et durant tout l'après-midi, le stand des crêpes a été très sollicité : plus de 500 crêpes et tous les gâteaux confectionnés ont été vendus par nos crêpières qui, joues rouges et sueur au front ont gardé le sourire devant l'affluence des amateurs. Un merci particulier à Jacques et Guylaine ROY qui, chaque année, nous offrent des broyés du Poitou dont la vente au stand gourmandise est très appréciée.

Le stand des glaces n'a pas été dévalisé mais les enfants se moquant du temps sont quand même venus faire les gourmands. Le chamboule-tout a attiré les joueurs, surtout pour les bonbons offerts en récompense aux perdants.

Le stand généalogie a beaucoup attiré cette année encore et nombreux sont ceux qui ont fait la queue pour pouvoir se renseigner sur leurs ancêtres ou tout simplement s'informer sur le fonctionnement de la recherche généalogique. Un grand merci à nos généalogistes toujours fidèles devant leur ordinateur et leurs fiches.

Cette année la tombola a été remplacée par des enveloppes toutes gagnantes. Le stand a été dévalisé et aucun des 350 lots n'est resté sur l'étal, à la grande satisfaction de tous les joueurs. Après cette première expérience, nous savons qu'il nous faudra, l'an prochain, disposer de lots pour les adultes et de lots spécifiques pour les enfants. Nous y penserons.

Le stand de pêche à la ligne a encore attiré les petits pêcheurs et ça a mordu puisque tous les « poissons » ont été pêchés. Bravo à tous pour votre adresse !

Le jambon et la bouteille de Pastis mis en jeu ont été gagnés, faisant deux heureux supplémentaires.

Le terrain prêté par M. Claude Mortaud nous a permis de parquer les véhicules à proximité du musée, épargnant ainsi de longues marches aux visiteurs et évitant les embouteillages fastidieux et dangereux. Trois jeunes d'Archigny, de l'association des Jeunes présidée par Thierry Bourguignon, ont bien voulu nous aider à gérer ce parking, faisant preuve d'initiative quand il le fallait, et nous les remercions vivement. L'entraide entre associations est nécessaire et nous avons énormément apprécié ce service. Nous espérons pouvoir renouveler cette expérience l'année prochaine.

Anne et Vanessa, pompiers à Archigny, sont venues avec un véhicule et leur matériel de secours afin d'assurer la sécurité en cas de malaise. Elles ont passé l'après-midi avec nous et nous les remercions beaucoup de leur disponibilité et de leur gentillesse.



LE SPECTACLE


La chorale d'Archigny a ouvert le spectacle. Les vacances et autres obligations familiales l'avaient réduite à sa moitié, mais chacun des participants a donné son maximum pour chanter les chants acadiens et poitevins enseignés par le maître de choeur Fany Pallard. Mais nous n'avons pas, en tant qu'association, été à la hauteur car aucun micro n'avait été prévu, et chanter a capella en plein air sans micro n'était pas évident. Nous tenons à nous excuser de ce malentendu auprès de tous les choristes et du maître de choeur, et nous les remercions vivement de leur participation. Nous espérons les revoir l'année prochaine.

Après le succès de Grand Dérangement l'année dernière, nous appréhendions la réaction du public sur le choix des artistes présents ce jour de 15 août 2006. Mais nous avions tort. Ce fut magnifique.

Très professionnel, le groupe de Jean-Guy DERASPE et de ses 5 musiciens a chauffé le public. Le public a frappé dans ses mains, certains ont dansé au son des musiques et des chants acadiens et québéquois. Qui de la voix, qui de la guitare, qui du violon, qui de la contrebasse...chaque chanson, chaque solo instrumental a été un grand moment de bonheur. Et il y a cet accent chaleureux qui envoûte, cet accent qui est parti, un jour, du Poitou pour s'installer en Acadie.

Puis est venu le moment de l'enchantement. D'origine amérindienne, Elise BOUCHER-DEGONZAGUE, vêtue des habits indiens de sa tribu ancestrale, a chanté des chants du répertoire d'Edith Butler et autres Acadiens et Québéquois. Une voix superbe, à couper le souffle. Une présence intense. La foule a frissonné.

Jean-Guy et Elise, qui n'avaient jamais travaillé ensemble, ont répété la veille à la salle des fêtes pour nous offrir leurs chants en duos. Interpréter ensemble, au pied levé, des chants inconnus pour l'un ou l'autre des interpètes fait montre d'un grand professionnalisme, et nous en avons été les bénéficiaires et les admirateurs. Nous les en remercions car c'était vraiment très beau et très émouvant.


Les applaudissements tout au long du spectacle et les rappels en fin de représentation ont été la preuve que nous ne nous étions pas trompés. Les spectateurs voulaient des interprètes et des chants de qualité et nous avons fait en sorte de leur offrir tout ça au cours de cette magnifique journée.


LE LENDEMAIN MATIN


Toujours les mêmes, fatigués mais debout de bonne heure et de bonne humeur pour le démontage, le remballage, le rangement, le nettoyage. Le service technique était là, toujours présent, pour nous prêter main forte et soutien logistique.

Allons bon, vla qui va mouiller à ct'heure !!!

Il va pleuvoir ?... tant pis, hier il a fait beau et c'était bien.


CONCLUSION


Cette journée, bien que pleine d'appréhension pour l'association, s'est magnifiquement déroulée et nous vous remercions tous, vous qui êtes venus et qui êtes restés, merci de votre fidélité. Ce soutien est un encouragement à faire mieux d'année en année. Nous essaierons de vous satisfaire encore et encore.

Le groupe du bureau des Cousins Acadiens vieillit, il a du mal à assurer la partie technique (montage et démontage des stands, podium etc.) qui est une lourde tâche. Nous lançons un appel aux jeunes pour nous aider dans ces moments critiques.

Nous avons gardé pour la fin nos vifs remerciements à toutes les personnes qui ont participé, d'une façon ou d'une autre, à la réussite de cette journée :

Claude Mortaud, Thierry Bourguignon, Romain Bourguignon, Romain Gourmaud, Julien Mathurier, Joël Baudeau, Vanessa Demoui, Anne Caury, Fany Pallard et tous les choristes, Catherine, Laurent et Sébastien employés à la mairie. Et un remerciement très spécial pour Gilles Puisay et son équipe qui nous ont été d'une aide précieuse et dont nous avons apprécié la bonne humeur, l'amabilité et la grande disponibilité. Merci à vous tous.

Les membres de l'association : Michel et Alix, Geneviève et Raymond, Claude et Roselyne , Claude Massé, Viviane, Annick et Bernard Echevard, Anne-Marie, Paulette, Jacqueline et Gérard, Monique et Serge, Laurence, Françoise et Didier, Marie-Marcelle et Paul, Violette, Roselyne et Lucien , André, Thérèse, Roger et François, Jeannette, Adeline...

Merci également à Wallerand Gouilly-Frossard qui avait préparé café et jus de fruits pour les travailleurs le matin du démontage. Cette attention nous a touchés.





La Secrétaire et Le Président


Françoise GLAIN et Gérard ARDON-BOUDREAU





cliquer sur ALBUM pour voir les photos

de Gérard Ardon ( messe )
de Michel Marasse ( spectacle )

cliquer sur TELECHARGEMENT pour la vidéo de Jean Guy Deraspe et ses musiciens

cliquer sur TELECHARGEMENT pour la vidéo d' Elise Boucher-Degonzague

Cliquer sur ECRIRE pour nous contacter
Retour au journal - Retour à la page d'accueil