Accueil

Journal
Madame la Pie
du 10/11/2020
 Histoire et Patrimoine d' Archigny - 95 articles  

Nature

Madame la pie est archignoise !

Mais de laquelle parlons-nous ?

Celle dont le nid est au faîte des immenses acacias ? Qui bataille avec les tourterelles nichant à proximité dans les hauts cyprès ?

Ou celle qui a élu domicile dans le bouleau malmené par le vent ?

L’une et l’autre font un chahut d’enfer à longueur de journée dans la cour dès qu’un chat passe sous les arbres.

Elles rouspètent, intimident, défendent leur nid où grandissent leurs petits.

Celle du bouleau vient se percher sur la grange, longe le toit, surveille, s’assure que la voie est libre et hop ! plonge avec élégance dans la cour

pour voler le pain de mie trempé de nos poules Cocotte et Minute.

Elles sont rondes et bien nourries, s’approvisionnant, avec les tourterelles, dans le grand plat de graines des poules.

Leur bel habit noir et blanc brille au soleil et leurs ailes sont des éventails de soie. Elles sont vives, effrontées et intelligentes.

Puis, soudain, plus de jacassements criards, les chats peuvent vaquer, elles se taisent. Les petits sont partis, les nids se vident, plus rien à défendre.

Et las, le vent tourbillonnant avec violence a secoué trop fort le bouleau et de la cime est tombé l’énorme nid d’une dame pie.

Faite de branches et de grosses épines de pruneliers, colmatée de terre, la formidable armure est impressionnante.

À l’intérieur s’insère un petit nid plus douillé qui isole les œufs puis les petits de la forte monture blessante.

Par chance, il n’était plus habité. Nous espérons que madame la pie ne s’éloignera pas trop de notre maison et trouvera un lieu plus sûr pour la prochaine couvée.

Photos de Danièle

 

Une moitié du nid a été détruite en tombant                                                                                                                    Le nid douillet s’enlève de la structure d’épines et de terre

Diminué de moitié il emplit la brouette !

Il est là à l’envers et l’on peut voir le fond de la formidable construction d’argile.

Photos de Françoise

 

Retour au journal - Retour à la page d'accueil