Accueil

Journal
La fontaine de la Debalière
du 04/12/2020
 Histoire et Patrimoine d' Archigny - 100 articles  

Patrimoine

La fontaine de la Debalière

 

Le lieu était-il habité durant la période médiévale ? Certainement, mais son toponyme n’est arrivé qu’au début du XIVe siècle, issu sans doute d’un sieur Debat ou Dubat.

Au XVIIe siècle, nous trouvons dans les registres paroissiaux d’Archigny, un monsieur Debalière. Ce dernier a dû, comme en de nombreux endroits, prendre le nom de son habitation…

Et la petite fontaine, durant tous ces siècles, a assuré la survie des habitants de la Debalière – en bon Archignois : la D’balère !

Elle fut construite avec effort, creusée, pierrée. Les seaux y étaient plongés pour puiser l’eau fraîche destinée à l’abreuvement. Ici, pas de lavoir.

Il y eut un temps une mare à proximité, mais depuis quand ?

Il y a environ 60 ans, on y allait encore, à l’aide d’un joug et de deux seaux, chercher l’eau manquant dans les hameaux mitoyens.

Puis vint, en 1959 dans le bourg et 1961-1962 dans les hameaux, l’adduction apportant l’eau dans les maisons d’un simple tour de robinet.

Et on oublia la petite fontaine dont les murs s’écroulèrent sous la force des racines des arbres proches, le lierre envahit la terre accumulée…

Son eau fraîche croupit et se perdit sous des amas de branches et de feuilles.

Se frayant un chemin parmi les pierres et la végétation, une pompe moderne puise encore, l’été, le peu d’eau vaseuse.

Pour le patrimoine, pour la mémoire de ceux qui l’ont construite, de ceux qui ont vécu de son eau, nous avons décidé de lui redonner vie.

Et ce fut pour nous une véritable surprise, au fur et à mesure des travaux, de découvrir une magnifique construction.

Trois hommes HPA, une dizaine d’heures de travail, et la belle fontaine est là, comme autrefois.

En tant que présidente de cette association dédiée à l’Histoire et au Patrimoine de notre village principalement, de notre région qui s’y rattache aussi,

je suis fière de ces membres actifs et passionnés.

Et je les remercie vraiment de la part… de la petite fontaine de la Debalière !

Je laisse maintenant la parole à Jean-Claude qui, de cette aventure, a écrit un poème et fait un reportage photos.

Merci les garçons !

Françoise Glain

02.12.2020

Télécharger le poème         ICI

Télécharger le reportage      ICI

Retour au journal - Retour à la page d'accueil