Accueil

Journal
La Chapelle Fradin
du 04/04/2020
 Divers - 61 articles  

 

Le chemin d'entrée                                                                                                                               La chapelle

Détail du fronton                                                                                                                                    Détail de la porte

La famille Fradin habitait le château de Rijoux à Archigny, acquis entre 1881 et 1886

Cette famille se composait d’Albert Fradin, né le 2 juin 1849 à Pleumartin, alors âgé de 36 ans, de son épouse, Alexandrine Genêt, âgée de 27 ans et de leur fils Marc âgé de 7 ans.

C’est le 31 juillet 1900 au soir qu’Alexandrine Genêt, épouse Fradin, décède à l’âge de 41 ans, au château de Rijoux. Elle est alors enterrée dans le parc du château.

Est-ce à l’occasion du décès de son père, Théodule Fradin, survenu le 2 avril 1909 à l’âge de 90 ans, qu’Albert fait l’acquisition d’une petite parcelle de terre dans le bois des Petites-Touches ?

Il y construit alors une chapelle funéraire à laquelle mène une allée gravillonnée close en bord de route par un portail.

Le corps d’Alexandrine, son épouse, y est transféré, peut-être à cause d’humidité pénétrant dans le caveau du parc de Rijoux.

Elle aimait, paraît-il, se promener dans ce petit bois.

Seraient enterrés dans cette chapelle singulière, les quatre membres de la famille.

À l’occasion d’un repérage du petit patrimoine notre association avait découvert la chapelle Fradin dans un piteux état, le caveau fracturé et violé pour la seconde fois,

sans que nous ayons connaissance de la date des faits.

Nous avons fait un signalement à la gendarmerie et demandé à J.-C. Pinneau, alors maire d’Archigny, d’intervenir à la chapelle afin de refermer le caveau, ce qui a été fait en septembre 2014.

Elle est visible au nord-est d’Archigny… mais les ronces et le lierre phagocytent ce monument funéraire…

liens pour 2 articles antérieurs ------- >  ICI 

                                            -------- >  et ICI

Retour au journal - Retour à la page d'accueil